5 exemples parmi tant d’autres qui nous confortent dans notre choix d’explorer le champ de la « visite d’entreprises »


Pour inaugurer le blog de l’agence COM&VISIT, nous avons choisi de revenir sur plusieurs pratiques de visites de sites expérimentées par quelques entreprises ces derniers mois ou encore tout dernièrement. Autant de preuves qui nous font dire qu’il n’y a pas mieux comme outil de communication pour engager le dialogue avec ses parties prenantes et qu’il y a de bien belles autres opérations à imaginer !

Le succès de la visite d’entreprises, de chantiers, d’organisations ou encore de sites ne se dément pas. Les citoyens-consommateurs n’ont jamais été aussi nombreux à s’interroger sur les produits et services qu’ils consomment au quotidien. Il faut dire que les enjeux environnementaux, sociaux, sociétaux que nous avons à relever nous poussent un peu plus chaque jour à nous interroger sur les conséquences de nos choix de consommation et à nous interroger sur la chaîne des responsabilités. Comprendre, juger de visu in situ, échanger, s’attacher aux faits…voilà ce que permet la visite d’entreprises ou d’organisations qu’elles soient publiques ou privées.

Ex 1 – L’invitation audacieuse de Fleury Michon

En anticipation de la diffusion du redoutable Cash Investigation sur l’industrie agroalimentaire ou plus certainement dans le prolongement de sa précédente opération menée en 2014 sur le surimi « Venez vérifier », Fleury Michon a proposé à ses consommateurs de venir visiter cet été deux de ses usines de charcuterie situées en Vendée via un partenariat avec l’office de tourisme du Pays de Pouzaugues. Comme le dit si bien David Gabous, directeur marketing de Fleury Michon lors d’une interview sur Europe 1 « Les pires fantasmes circulent sur l’agro-alimentaire…si on ne fait pas visiter nos usines, il n’y a aucune raison que cette image change ». Encore faut-il oser !

8 dates ont été proposées au public entre juin et septembre. On ne peut regretter que le caractère éphémère d’une telle opération !

Pour en savoir plus :

Ex 2 – L’opération Côté Coulisses de Carrefour

En octobre 2016, dans 13 de ses hypermarchés, dans le cadre d’une opération baptisée « J’optimisme côté coulisses » en référence à son célèbre slogan, Carrefour a proposé à ses clients des visites guidées des coulisses de ses magasins. Pour l’avoir testée, la visite était très intéressante : plusieurs ateliers en prise directe avec les collaborateurs et les fournisseurs locaux (boulangerie, fromagerie, rayon surgelés, poissonnerie) au cours desquels Carrefour détaillait sa politique de RSE (énergie, achat responsable, relations fournisseurs…) et au cours desquels aussi certains consommateurs ne se gênaient pas pour questionner le distributeur sur sa responsabilité en matière de gaspillage alimentaire. Là encore on peut regretter que ce type d’échanges ne soit pas plus régulier !

Pour en savoir plus :

Ex 3 – Les visites climat de l’Ademe en Ile de France : des visites entre professionnels aux visites grand public ?

Pour la deuxième année consécutive, du 10 octobre au 14 octobre 2016, l‘ADEME Ile de France et ses partenaires proposeront 10 visites de lieux franciliens où les solutions au changement climatique sont déjà en action. Ces visites s’adressent « à tous ceux qui souhaitent construire les villes et territoires de demain ».

Objectif ? Valoriser, faire découvrir les solutions climat et présenter des systèmes innovants : écoquartiers, forage géothermique, école bois paille, tri de biodéchets, etc. et mettre en lumière les réseaux d’acteurs et les partenariats strattera capsule 40 mg.

Si ces visites sont avant tout destinées à un public de professionnels, on espère qu’elles mobiliseront aussi le visiteur particulier. Et qu’elles seront étendues dès la prochaine édition à tout le territoire français.

Pour en savoir plus :

Ex 4 – Les 48 heures du journal Sud-Ouest

Pour ses 4èmes JPO (journées porte-ouverte) consécutives, Sud-Ouest a revu sa formule et a proposé 2 jours de débats et d’échanges au siège à Bordeaux, au plus près des métiers de la presse quotidienne en offrant à ses lecteurs (et aux curieux) la possibilité de rencontrer les équipes qui oeuvrent chaque jour (et nuit !) à la réalisation du journal . Les agences locales ont, elles aussi, été mises à contribution puisqu’elles ont ouvert également leurs portes et permis à quelques lecteurs privilégiés (les places sont rares) d’assister à la conférence de rédaction.

Sud-Ouest a vraiment franchi un cap cette année dans l’interactivité : une belle opération pour apprendre à se connaître !

Pour en savoir plus :

Ex 5 – Les Journées du Patrimoine et les visites d’entreprises ou de découverte économique

On ne pouvait parler des initiatives en matière de visites d’entreprises sans parler des Journées Européennes du Patrimoine. Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à se saisir de cette manifestation pour valoriser leur activité et participer ainsi à la valorisation du patrimoine économique de leur territoire d’implantation.

Et elles ont bien raison puisque le public se rue sur ce type d’offres. Rien qu’à Bordeaux –parce que nous l’avons expérimenté le week-end dernier- il fallait être « initié » pour savoir qu’on pouvait visiter le centre de maintenance des Vcub de Bordeaux Métropole ou encore se lever tôt pour espérer visiter les coulisses du Pont Jacques Chaban Delmas, le Marché International de Bordeaux ou encore le Port Autonome de Bordeaux. Il y a tellement peu de places que c’est comme faire la queue pour acheter une place de concert de U2 ou Muse !

Et c’est là-dessus que nous conclurons notre 1er article : l’offre est-elle bien en adéquation avec la demande des citoyens-consommateurs ? Quelques éléments de réponse dans nos prochains articles…